Les Mariages Forcés

En France, 70 000 jeunes filles sont concernées par le mariage forcé selon le Haut Conseil à l’Intégration. Et combien de garçons ?

- Vous vous sentez concerné-e-s ?
- On vous a retiré vos papiers d’identité ?
- On vous annonce un visiteur "important", venant du pays d’origine de vos parents et qu’il faudra "bien" l’accueillir ?
- Il y a des discussions sur les prochaines vacances au pays d’origine de vos parents qui s’arrêtent lorsque vous arrivez ?
- Sans vous avoir consultée, votre famille vous annonce que vous ne serez plus scolarisée l’an prochain ?

Pour vous aiderUn site Internet pour en savoir plus : www.mariageforce.fr

? II y a des associations qui luttent contre les mariages forcés :
- Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF) : 01 48 07 29 10
- Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles (GAMS) : 01 43 48 10 87
- ELELE (Migrations et cultures de Turquie) : 01 43 57 76 28
- Voix de femmes : 01 30 31 55 76
? Il y a des recours juridiques.
? Il y a une protection spécifique pour les mineur-e-s en danger.
? Il y a des hébergements et des aides financières.
? Il y a des lieux d’écoute.
Ne restez pas seul-e, parlez-en !

Vous êtes des professionnels en contact avec les jeunes ?   Avez-vous pensé au mariage forcé quand :

Elle est très jeune : 12 ans et même quelquefois moins.

? Il y a un changement brutal par rapport au comportement habituel.
? Il y a un absentéisme scolaire prolongé.
? Elle vient avec une demande de contrôle ou de réfection d’hymen.
Osons en parler

Parce que nous refusons les violences, nous luttons contre tous les rapports de domination, parce qu’ils entraînent des violences. Parce que nous refusons que les victimes restent silencieuses et subissent les violences dans la solitude, nous sommes solidaires et nous proposons un accompagnement. Parce que nous refusons que les victimes se sentent coupables, nous dénonçons les causes de ces violences et désignons les responsables. Parce que le problème des violences est complexe, nous ’travaillons en réseau avec des médecins, des travailleurs sociaux, la justice, la police et les autres associations engagées dans cette problématique.

© 2017 Planning Familial de Vaucluse